Le guide des sorties et loisirs à Ajaccio

Quoi faire à Ajaccio

Le guide des loisirs, sorties et activité à Ajaccio notés et commentés par nos visiteurs.
Nouveautés à Ajaccio
Corse voile vacances
Immeuble Beaulieu Entrée C Avenue Kenned, Ajaccio 20090
Voir la fiche
Corsican-roads.fr
3,rue Marie Walewska, Ajaccio 20000
Voir la fiche
Ajaccio bien etre
4 Rue Emmanuel Arene, Ajaccio 20000
Voir la fiche
Spiritcorpus
4 Rue Emmanuel Arene, Ajaccio 20000
Voir la fiche
Guides par Villes
En quelques mots
Cité impériale érigée entre la Gravona et la Pointe de la Parata, Ajaccio peut se diviser en deux parties : la ville moderne et la vieille ville autour du port. La ville séduit les touristes par son ambiance décontractée et ses nombreuses criques sur le Golfe d’Ajaccio.

Le centre-ville regorge de ruelles commerçantes où il fait bon flâner et déguster quelques-unes des spécialités locales comme les tiani, le veau aux olives, la charcuterie corse ou encore le fameux bruccio. Les amateurs de sorties nocturnes, de bars, de discothèques et d’ambiances festives prendront la direction de la Route des Sanguinaires, qui longe le littoral, et où sont regroupées la plupart des établissements de divertissements, les cinémas et le seul casino de Corse.

Hormis un pôle industriel d’importance, l’activité d’Ajaccio s’oriente fermement vers le tourisme balnéaire et culturel, et la pêche. Deux ports de plaisance, le port Tino Rossi et le port Charles Ornano, font la réputation de la cité auprès des navigateurs et plaisanciers.

Ville de Napoléon Bonaparte qui en fit la capitale de l’Ile de Beauté, Ajaccio possède de nombreux attraits culturels. Le Musée de la Maison Bonaparte et la statue de la place du Casone rendent superbement hommage à l’Empereur français, tandis que la chapelle palatine, ou Chapelle Impériale, abrite les sépultures de la famille de Napoléon.

On peut aussi y admirer le travail d’ornementation en grisaille du peintre ajaccien Jérôme Maglioli et le crucifix copte offert par Bonaparte à sa mère au retour de la campagne d’Egypte. La ville compte aussi une citadelle du 16ème siècle, accessible depuis le port Tino Rossi, qui surplombe la ville et la Méditerranée.

Au niveau du patrimoine religieux, Ajaccio dispose d’une superbe cathédrale de la Renaissance, Santa Maria Assunta, et d’une église néoclassique, Saint Roch. Plusieurs musées sont à découvrir au gré de promenade dans la ville. Tout d’abord, le célèbre musée Fresch installé dans le quartier du Borgu présente la plus importante collection napoléonienne avec 700 œuvres consacrées à l’Empereur et se place à la seconde position française en termes de peintures italiennes, avec des œuvres de Boticelli, Bellini, Tito, etc.

Moins connu, le musée A Bandera retrace l’histoire de la Corse. Pour les amateurs de lettres, un détour par la Bibliothèque municipale s’impose ; outre ses 40.000 ouvrages rédigés entre le 15e et le 19e siècle et sa trentaine d’incunables, on peut y contempler un original de « L’Encyclopédie » de Diderot et d’Alembert en 27 volumes et les 37 tomes de « l’Histoire Naturelle » de Buffon.

A quelques kilomètres du centre d’Ajaccio, l’Archipel des Sanguinaires est classé Site Natura 2000 pour la richesse de la faune marine et de la flore. Certaines îles sont accessibles, dont la principale sur laquelle trône le Phare des Îles Sanguinaires.

Depuis le centre-ville, il est possible d’emprunter le Sentier des Crêtes, une randonnée facile, qui offre des panoramas splendides sur la ville et le Golfe d’Ajaccio. On peut apercevoir les nombreuses criques qui attirent les passionnés de plongée sous-marine.
Rechercher sur le site:
0.0448551177979 sec