Bien-être

Quels dangers menacent nos animaux durant la période estivale ?

Par  | 

Lorsque l’été arrive, nous pensons tous à nous protéger contre les risques liés à cette période de fortes chaleurs : coups de soleil, déshydratation, piqûre de moustiques ou de guêpes… Mais on oublie parfois de prendre soin de nos amis à quatre pattes ! Car ils peuvent eux aussi être victimes de tout un tas de désagréments, plus ou moins graves, durant la période estivale. Voici donc la liste de ces désagréments et quelques astuces pour les éviter !

  • Le coup de soleil

Tout comme nous, les animaux ont eux aussi la peau fragile, principalement sur les zones sans poils comme les oreilles, les paupières ou la truffe. Pour leur éviter les brûlures, même légères, dues au soleil, vous pourrez vous procurer de l’écran solaire adapté chez votre vétérinaire, et, en cas de coups de soleil, une crème type Biafine sera aussi leur alliée pour les soulager. Toutefois, pour éviter d’en arriver là, pensez à leur prévoir une petite place à l’ombre sous votre parasol, voire même à lui mettre des vêtements adaptés pour couvrir la peau des animaux les plus fragiles.dog-1310545_1920

  • Le coup de chaleur

Pendant les périodes de très fortes chaleurs ou de canicule, tous les animaux souffrent de cette hausse du thermomètre, car leur organisme ne leur permet pas de transpirer comme nous pour réguler leur température. S’ils se trouvent à ce moment-là dans de mauvaises conditions, les conséquences peuvent être dramatiques. C’est ce qu’on appelle notamment le coup de chaleur (ou hyperthermie sévère), qui peut s’accompagner d’une déshydratation, voire d’un malaise cardiaque en cas de situation extrême. C’est pourquoi il est primordial que votre animal ait toujours à sa disposition de l’eau fraîche à volonté, et un endroit au frais et à l’ombre pour se reposer.

On ne le répétera jamais assez, mais vous ne devez jamais laisser votre animal dans la voiture, même avec la vitre ouverte et de l’eau accessible, et même si le ciel est nuageux ! La température à l’intérieur du véhicule augmente bien plus rapidement qu’à l’extérieur, et si on y ajoute à cela le stress que cette situation engendre chez votre animal, cela peut vite tourner au drame.

  • L’attaque des parasites

L’été, toutes les petites bébêtes de type puces, tiques, taons, moustiques… prolifèrent, car toutes les conditions sont là pour les aider à se développer. N’hésitez donc pas à traiter votre animal de manière préventive en renouvelant son traitement antiparasitaire, et d’autant plus si vous l’amenez en vacances pas loin d’une zone d’eau, un animal mouillé étant une cible de prédilection pour tous ces parasites. Car, si les puces se contenteront d’être une source de démangeaison pour nos amis, les tiques elles peuvent leur transmettre des infections graves comme la maladie de Lyme par exemple.

cat-2424384_1920

  • Les morsures ou piqûres

Dans la liste des prédateurs pour nos animaux, on peut ajouter les guêpes, les frelons, et tout autre insecte de ce type, qui peuvent les piquer et leur provoquer, au mieux des démangeaisons, au pire une réaction allergique qui vous conduira directement chez le vétérinaire le plus proche. Mais il n’y a pas que les animaux volants qui peuvent poser problème, votre compagnon peut aussi croiser la route d’une vipère à la campagne ou d’une méduse dans la mer, et se faire mordre ou piquer. Ces deux situations sont également à prendre très au sérieux et une visite à la clinique en urgence s’impose pour limiter les risques.

  • La fugue

On n’y pense pas forcément, mais cela peut être très stressant pour un animal de se retrouver dans un nouvel endroit qu’il ne connait pas. Et si vous laissez votre animal se promener en toute liberté, il est possible qu’il parte en courant pour poursuivre une petite bête ou pour se dégourdir les pattes et qu’il ne puisse plus rentrer car il ne connait pas la zone et donc qu’il ne retrouve plus son chemin. Pensez donc à tenir votre chien en laisse lors des promenades ou même lors d’un arrêt sur une aire d’autoroute, afin d’éviter de le perdre !

dog-665159_1920

  • La noyade

La grande majorité des chiens adorent l’eau, et la moindre petite flaque devient pour eux une source d’amusement ! Néanmoins, si votre lieu de vacances dispose d’une piscine ou si vous amenez votre chien à la mer, gardez toujours un œil sur lui lors de sa séance de baignade. Car le courant de la mer peut l’emporter au loin et il y a un risque qu’il s’épuise en tentant de revenir et qu’il se noie. De même, dans une piscine, prévoyez un dispositif pour lui permettre de sortir facilement de l’eau, car même les meilleurs nageurs finissent par se fatiguer et on dénombre beaucoup trop d’accident de chiens retrouvés noyés dans des piscines car ils n’avaient pas réussi à en sortir.

  • Les épillets

Les épillets sont des petites graines de graminée sauvages, qu’on connait aussi sous le nom de folle avoine. On les retrouve en ville comme à la campagne, et surtout en été, où ils poussent dans la pelouse et les hautes herbes. Les chiens se retrouvent avec ces épillets accrochés dans leur pelage lorsqu’ils se baladent, et si d’apparence ils sont inoffensifs, ils peuvent être très dangereux. S’ils s’incrustent sous la peau, surtout au niveau des coussinets, ils peuvent créer des abcès. S’il y en a dans les oreilles et qu’ils atteignent le tympan, ils peuvent le perforer. Enfin, si votre chien en a dans le nez ou dans les yeux, cela peut lui provoquer une infection des sinus ou lui perforer la cornée. Pensez-donc à faire une inspection minutieuse de votre animal après chaque promenade, pour vérifier qu’il n’ait pas d’épillets sur lui, ou même des tiques par la même occasion !

Vous pourriez aussi aimer ces articles...

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *