Tourisme

Les vestiges de l’Ordre des Templiers en France !

Par  | 

Lorsque l’on entend le nom de l’Ordre des Templiers, tout un tas d’images nous arrive immédiatement en tête ! On visualise par exemple immédiatement les preux chevaliers avec leur lourde armure où ils arborent fièrement une croix rouge bien spécifique ! Mais, au-delà des nombreux mythes et légendes qui entourent cet Ordre mystérieux, connaissez-vous vraiment son histoire ? Savez-vous qu’il existe, encore aujourd’hui, de nombreux monuments de l’époque des Templiers dans notre beau pays ? Laissez-nous vous raconter plus en détails cette histoire de chevaliers, et vous amener à travers les vestiges de l’Ordre des Templiers en France !

Qu’est-ce que l’Ordre des Templiers ?

5427161822_93a1368f7f_b

L’Ordre des Templiers était un groupement de chevaliers unis par la foi chrétienne et qui défendaient militairement leur religion; ses membres étaient nommés les Templiers. Cet Ordre existe depuis le Moyen Âge, précisément à partir du 13 janvier 1129 : c’est à cette date qu’eut lieu le Concile de Troyes, une réunion d’évêques de l’Eglise catholique qui reconnut officiellement l’existence de l’Ordre du Temple. Jusqu’à alors, ce groupe militaire était appelé « Les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon ».

Durant leurs 2 siècles d’existence (XII et XIIIème siècles), les Templiers avaient comme objectif de protéger les fidèles durant les croisades et la Guerre Sainte, et d’accompagner les pèlerins jusqu’à Jérusalem. Grâce aux nombreux dons reçus, les Templiers eurent une grande importance dans la vie économique de leur époque, et ils purent construire un large réseau de forteresses et de monastères, notamment leurs fameuses commanderies, dans plusieurs pays d’Europe.

Toutefois, après le siège de Saint Jean d’Arc en 1291, la ville de Jérusalem fut prise par les musulmans et cette perte de la Terre Sainte signa la fin des Templiers. Le Pape de l’époque, Clément V, ordonna la dissolution de l’Ordre des Templiers le 13 mars 1312, les accusant d’hérésie. Ce fut une fin tragique et inattendue, qui fut toutefois à l’origine de nombreux mythes et légendes autour de ces chevaliers du Temple, notamment concernant la fameuse malédiction des templiers, qui auraient maudit leurs bourreaux sur 13 générations !

Les commanderies templières en France

 Coulommiers_templiers_plan-fr

Source : Wikipedia

Comme dit précédemment, les Templiers possédaient 2 types de bâtiments. Il y avait des forteresses, qu’ils avaient construits au Proche-Orient près de la Terre Sainte, et dans la Péninsule Ibérique (Espagne et Portugal). Mais ils avaient également des commanderies, situées plutôt en Occident, et notamment en France ! Ces commanderies étaient en fait des ensembles de bâtiments, ressemblant à la fois à un monastère, mais également avec une partie « ferme » pour le travail.

Car, contrairement aux forteresses qui avaient clairement un objectif militaire, les commanderies, quant à elles, servaient plutôt de base de vie, afin de recruter et de former (militairement et spirituellement) les nouveaux membres. Mais elles avaient surtout une grande importance dans le financement des projets de l’Ordre, car c’était de là que provenaient une grande partie des fonds récoltés pour payer les frais des actions réalisées en Moyen Orient.

Ces commanderies étaient toujours organisées autour des mêmes bâtiments principaux :

  • une Chapelle, réservée uniquement aux membres de l’Ordre,
  • un Logis, où les membres mangeaient et dormaient;
  • un Bâtiment du Chapitre, pour se réunir;
  • les « Communs« , qui étaient les lieux de travail : ateliers, écuries, granges, porcheries…

Mais certaines commanderies avaient des bâtiments plus spécialisés, tels que des hôpitaux pour soigner les blessés, des hôtelleries pour accueillir les pèlerins lors de leur passage dans la région, des prisons… L’ensemble de ces commanderies était fermé par un grand mur d’enceinte, afin que les membres puissent être tranquilles mais aussi pour protéger les zones de travail telles que les jardins, les vergers… Il y avait également toujours un point d’eau à proximité, afin de fournir le poisson nécessaire aux membres lors des repas de jeûne.

Bien qu’il y eût de très nombreuses commanderies construites en France durant l’époque où l’Ordre des Templiers était très puissant, il n’en reste aujourd’hui que 3 qui soient encore complètes et ouvertes au public ! Nous allons donc nous intéresser à ces trois monuments en particulier, vestiges historiques de l’Ordre des Templiers !

La Commanderie d’Arville – Loir-et-Cher

4675035810_88f9c1790d_o

Cette commanderie templière est située dans la commune d’Arville, dans le département du Loir-et-Cher. Elle a été créée en 1130 et avait une fonction hospitalière, pour soigner les Templiers blessés au combat. Mais elle était également réputée pour ses nombreux élevages animaux d’excellente qualité, que ce soit l’élevage de porcs et de bovins pour la consommation et le commerce, que pour ses chevaux qui partaient ensuite aider à défendre la Sainte Terre.

La Commanderie de Coulommiers – Seine-et-Marne

Commanderie_Coulommiers

Source : Wikipedia

Cette « Commanderie des Templiers« , telle qu’elle est surnommée dans la région, se trouve donc dans la commune de Coulommiers, dans le département de la Seine-et-Marne. C’était également une commanderie hospitalière, qui a été construite entre 1172 et 1173. On y cultivait principalement des céréales (avoine et froment), mais il y avait également un colombier pour l’élevage des pigeons, une porcherie, des écuries et des étables. Vous pourrez également y visite le jardin médiéval, qui regroupe 250 plantes (sauvages ou cultivées par l’homme) qui étaient déjà connues et utilisées au Moyen Âge !

La Commanderie de La Couvertoirade – Aveyron

2806101317_6ca7017c0e_b

Nous terminerons notre épopée à l’époque de l’Ordre des Templiers par la Commanderie de La Couvertoirade, située dans le département de l’Aveyron. Le village de La Couvertoirade existait bien avant l’arrivée des Templiers, mais la Commanderie hospitalière qu’ils y installèrent, elle, fut bâtie en 1181. Jusqu’en 1249, les membres de l’Ordre construisirent des fortifications autour du village, mais également une chapelle et même un château, fait assez rare de la part des Templiers !  C’était également un grand centre agricole à exploiter, que ce soit pour la plantation de céréales, l’élevage de chevaux pour le combat et de moutons pour la vie quotidienne (viande, laine…).

Cette commanderie avait une place très importante pour l’Ordre des Templiers, étant donné son excellente situation géographique : elle était proche des grandes routes menant à la Méditerranée, afin d’embarquer rapidement vers la Terre Sainte et Jérusalem !

Vous pourriez aussi aimer ces articles...

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *