Savoir

Labels touristiques de France : quels sont les principaux labels des communes françaises?

Par  | 

Vous vous êtes peut-être déjà demandé ce que signifiaient certains panneaux à l’entrée des villes ou villages… Il faut dire que les labels touristiques attribués aux communes sont assez nombreux. Ils sont tous identifiables par un logo représentatif. Découvrons les principaux labels touristiques des communes françaises.

Plus beaux villages de France

Les Plus Beaux Villages de France représentent à la fois une association et un label. L’association est née en 1982, à l’initiative du maire de Collonges-la-Rouge, village devenu le siège de l’organisation. Son but était de promouvoir le patrimoine local et de lutter contre la désertification rurale. Dès le début, 66 maires de villages en ont fait partie. En 2021, 164 villages situés dans 14 régions et 70 départements en sont membres.

Les critères de sélection des villages sont rigoureux et nombreux ! Par exemple, le nombre total d’habitants ne doit pas dépasser 2000. Le village doit aussi posséder au moins deux périmètres de protection : Monuments Historiques, sites patrimoniaux remarquables… L’association évalue aussi les qualités architecturales du village et les efforts de mise en valeur. Cela peut concerner la végétalisation et le fleurissement, la mise en lumière de bâtiments, l’organisation du stationnement… Retrouvez quelques articles que nous avons consacrés aux Plus Beaux Villages de Bretagne et de la Drôme !

Villes et villages fleuris

Le Conseil National des Villes et Villages Fleuris, association loi 1901, gère le label « Villes et Villages Fleuris ». Ce dernier distingue des communes qui s’engagent dans l’amélioration du cadre de vie. Pour cela, l’association prend en compte plusieurs critères. Cela va de la place accordée au végétal dans l’espace public, à la reconquête des cœurs de ville, en passant par la protection de l’environnement.

Le label s’est doté d’un certain nombre de missions, que les communes doivent soutenir dans leurs démarches. Parmi elles, la protection des sols : valorisation des déchets, création de rues non goudronnées… Une autre mission est la mise en valeur des plantes vivaces, économes en eau, telles que mimosa, capucine, hortensia… De plus, la mise en place d’animations en milieu scolaire permet d’éveiller les enfants aux valeurs écologiques ! Le label favorise aussi la marche dans les communes, avec des aménagements comme des sentiers pédestres. Les distinctions vont d’une à quatre fleurs.

Petites cités de caractère

Le label touristique Petites cités de caractère® est né en Bretagne en 1976. Plusieurs réseaux territoriaux se sont ensuite structurés et regroupés. Cela a abouti en 2009 à la Charte de Qualité nationale des « Petites cités de caractère® ». Elle souhaite mettre en valeur des communes originales, classées comme rurales par rapport à leur localisation mais avec une histoire et un patrimoine urbains. Le but est de sauvegarder le patrimoine de ces petites villes pour pouvoir développer leurs territoires.

Les communes doivent respecter quelques critères pour obtenir ce label. Elles doivent avoir une population de moins de 6000 habitants, avoir un patrimoine architectural homogène et de qualité. Toutes ces petites cités possèdent des caractéristiques qui leur sont propres. Hérisson dans l’Allier, est un village médiéval bâti sur une ancienne voie gallo-romaine. Combourg, en Bretagne, est célèbre pour son château où Chateaubriand passa une partie de sa jeunesse. Elle est depuis surnommée le « berceau du romantisme »…

Ville ou pays d’art et d’histoire

C’est le Ministère de la culture qui attribue le label « Ville ou Pays d’art et d’histoire », créé en 1985. Les communes qui en bénéficient doivent mettre en valeur la qualité du patrimoine, de l’architecture et du cadre de vie. Elles le font en sensibilisant les habitants, les visiteurs et la jeune génération. Avec ce label, elles ont une visibilité accrue auprès du grand public. Par ailleurs, elles peuvent aussi bénéficier d’une aide pour la réalisation de dépliants présentant la ville.

Les villes d’art et d’histoire doivent normalement mettre en place un CIAP : Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. En fait, c’est tout simplement un musée ou un espace didactique, présentant les différents patrimoines de la ville. Par exemple, à Annecy, ville labellisée, c’est le Palais de L’Île, monument historique, qui est le lieu d’exposition sur l’architecture et le patrimoine de la ville.

Station verte

Station Verte est un label d’écotourisme, créé en 1964. Une Station Verte est un lieu d’accueil touristique œuvrant pour un tourisme nature, respectueux de l’environnement et authentique. Elle peut être située partout en France, à la campagne, à la montagne ou sur un littoral. Les stations labellisées respectent les particularités locales et s’engagent à respecter la nature. Leur offre touristique doit contenir des activités liées à un patrimoine culturel, naturel ou historique.

Aujourd’hui, il existe plus de 470 stations vertes, dans 87 départements. La majorité a une population de moins de 2000 habitants. Près d’un tiers se trouve dans un Parc Naturel Régional. Parmi elles, vous en retrouverez plusieurs dans le Ballon des Vosges (Bussang, Ribeauvillé…), le Golfe du Morbihan (Elven, Arradon…) ou bien le Vercors (Lans-en-Vercors, La-Chapelle-en-Vercors…). Au sein des stations vertes, figurent aussi les labels Station Pêche, Village de Neige et Famille Plus.

Plus beaux détours de France

Créé en 1998, le label des Plus Beaux Détours de France forme un réseau de petites villes touristiques. Au départ au nombre de 32, elles sont aujourd’hui plus d’une centaine. Ces villes sont situées dans toutes les régions de France, à l’écart des lieux les plus fréquentés. Elles sont naturellement très différentes les unes des autres, mais respectent des critères communs. Par exemple, leur population doit être comprises en 2000 et 20.000 habitants. Elles doivent aussi avoir une identité, qu’elle soit gastronomique ou artisanale.

Parmi ces beaux détours, vous découvrirez notamment Ambert dans la Puy-de-Dôme, célèbre pour son fromage AOP du même nom (la fourme). Dans la Creuse, la ville d’Aubusson est étroitement liée au savoir-faire des tapissiers (inscrit au Patrimoine immatériel de l’Unesco). Quant à Châtillon-sur-Chalaronne dans l’Ain, c’est l’une des perles de la Dombes !

Vous pourriez aussi aimer ces articles...

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *